topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/08/2008

Guide de sources de financement

La FAO a développé en collaboration avec quelques organismes un guide donnant accès aux sources de financement pour les chercheurs scientifiques du secteur agricole. L'objectif de ce guide est d'offrir un accès rapide aux sources de financement, aux services et répertoires de recherche au niveau régional et mondial. Il permet aux chercheurs d'obtenir une liste mise à jour, classée en catégories selon les besoins spécifiques.
A coté des sources de financement pour la recherche agricole, le site offre aussi des sources de financement pour la formation (plus de 80), pour des déplacements (28 sources) et pour des projets (plus de 70), couvrant divers sujets tels que l’éducation, le développement des femmes, l’environnement…

Pour aller au Guide de sources de financement pour la recherche agricole de la FAO.

26/08/2008

Bourse de recherche Bentley

La bourse de recherche Bentley sur les systèmes culturaux est destinée à des étudiants de pays en développement titulaires d’un diplôme universitaire en agriculture, en foresterie ou en biologie, inscrits à plein temps à un programme d’études supérieures (maîtrise, doctorat ou postdoctorat) dans une université reconnue d’un pays en développement, et qui souhaitent exécuter des travaux de recherche appliquée comportant des essais sur les terres d’agriculteurs participants. La bourse s’adresse aussi aux canadiens.

Le montant de la bourse peut atteindre 30 000 CAD soit 13 348 738 FCFA. Si les résultats de la recherche montrent clairement que la poursuite des travaux peut procurer des avantages importants, la bourse peut être reconduite sur présentation d’une nouvelle demande.

Les propositions doivent viser la réalisation de travaux de recherche sur des systèmes culturaux très simples de façon à entraîner une augmentation soutenue du rendement des cultures, et elles doivent être susceptibles de procurer des avantages à de petits exploitants agricoles de pays en développement, et plus particulièrement aux femmes agricultrices des régions rurales.
Les projets doivent être planifiés et exécutés en collaboration avec un centre international de recherche agricole ou une institution vouée à la recherche en agriculture et mettant l’accent sur les applications chez l’exploitant.
La proposition doit comprendre les plans des essais qui seront menés dans des exploitations agricoles de petite taille et qui sont susceptibles d’améliorer la vie des ménages agricoles et de préserver ou d’accroître le rendement de leurs cultures.

Le dossier de demande doit comprendre :
- Une lettre d’accompagnement
- La proposition de recherche (15 à 20 pages)
- Un budget (en dollars canadien)
- Le formulaire de demande
- Un curriculum vitae
- Deux lettres de références (du directeur de recherche et d'un autre professeur)
- Une lettre de l’organisme confirmant le rattachement de l'étudiant à celui-ci
- Un examen de la proposition de recherche par un statisticien qualifié
- Le relevé de notes officiel du dernier diplôme obtenu et du programme en cours
- Une preuve de citoyenneté

La date limite pour présenter une demande est le 1er octobre 2008, par voie postale et aussi par courriel au CRDI à cta@idrc.ca

Informations complètes et détaillées sur le site du CRDI

20/08/2008

Formation E-gouvernance

Le réseau d'information en ligne en administration des Nations Unies, UNPAN, offre des cours sur divers sujets dans l'administration publique. Ce centre de formation de l’UNPAN a pour objectif principal d'accroître les possibilités pour les fonctionnaires du monde entier d'accéder à du matériel de formation sur l'e-gouvernement. Le e -gouvernement, ou administration électronique, peut se définir comme l'emploi des technologies de l'information et de la communication par l'administration pour gérer ses relations avec ses administrés ou avec d'autres administrations. L'objectif est d'améliorer les services publics, de renforcer les processus démographiques et de soutien aux politiques publiques.
Les différents cours du centre de formation portent entre autres sur l’introduction au e-gouvernement, la gouvernance décentralisée, la planification stratégique de l’e-gouvernance, les aspects tactiques et stratégiques du e-gouvernement…

L’UNPAN est un outil mondial de mise en réseau qui relie les organisations internationales, régionales, sous-régionales, et les institutions nationales du monde entier pour la promotion d'une meilleure administration publique. Sa mission est de promouvoir le renforcement des capacités et la coopération entre les Etats Membres, à travers le développement de politiques saines du secteur public, une gestion innovatrice de l'administration publique et des services publics compétents. Tout ceci par la création, la gestion et le partage de connaissances, d’expériences et de bonnes pratiques à travers le monde.

Ces cours de formation en ligne sont disponibles à toute personne ayant accès à Internet et sont fournis gratuitement. Ils sont disponibles en français, en ukrainien, en Russe, et la grande majorité en anglais. Pour accéder à un cours il suffit de s’inscrire en suivant le lien fourni dans le descriptif de celui-ci. Pour chaque cours, l’apprenant a 60 jours pour terminer sa formation à compter de la date de son inscription.

Centre de formation en ligne de l’UNPAN.

08/08/2008

Le Ghana, nouveau dépotoir pour les déchets électroniques

Lu sur 01net

Selon un rapport de Greenpeace, les enfants de ce pays africain sont exposés au plomb, au bromure, au mercure et à la dioxine, et travaillent sans protection pour récupérer quelques pièces de métal.

Si l'Enfer existe, il doit ressembler aux décharges à ciel ouvert du Ghana, un petit pays de l'Afrique de l'Ouest coincé entre le Togo, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Après l'Inde et la Chine, c'est, selon Greenpeace, la dernière destination à la mode pour ces cargos qui viennent déverser les déchets électroniques en provenance d'Europe et des Etats-Unis.
Téléphone portable, TV à écran plat, ordinateurs... toutes les gammes d'appareils sont représentées. Les enquêteurs de Greenpeace se sont rendus sur place et ce qu'ils en ramènent fait froid dans le dos : des enfants travaillent au dépeçage de machines obsolètes (ou juste passées de mode). Sans protection, ils sont, rapporte Greenpeace, exposés à des substances comme le mercure et à des teneurs en plomb jusqu'à cent fois supérieures aux normes tolérées.
Selon le Dr. Kevin Bridgen « la plupart des produits chimiques diffusés sont hautement toxiques. A terme, cela peut avoir des conséquences sur le système reproductif des enfants, sur le développement du cerveau ou sur le système nerveux. »

Des montagnes de déchets
Les enfants et les travailleurs pauvres qui s'affairent à mains nues autour des machines sont souvent à la recherche de morceaux d'aluminium ou de cuivre qu'ils pourront revendre au mieux deux dollars les cinq kilos.
En Europe, la directive DEEE a bien tenté d'encadrer le traitement des déchets électroniques, en instaurant une « écotaxe » destinée à financer une filière de collecte des appareils en fin de vie. Mais certains prestataires profitent aujourd'hui du système en se faisant payer par les entreprises pour un recyclage des déchets on ne peut plus fictif, puisqu'en sous-main ils rétrocèdent ces mêmes déchets à des intermédiaires du sud-est asiatique.
Pour Greenpeace, un autre volet de cette lutte contre les déchets électroniques consiste à s'adresser directement aux fabricants pour leur faire prendre conscience de l'impact de leur production sur l'environnement. Certains prêtent une oreille attentive aux discours de l'ONG, d'autres comme Sharp ou Philips préfèrent opter pour la politique de l'autruche.


07/08/2008

Kit de Formation Multimédia

ItrainOnline met à disposition un dossier structuré de matériel de formation sur l'utilisation des nouveaux médias. Ces ressources sont destinées aux formateurs des télétcentres et autres organisme de développement. On y retrouve des ressources sur le montage, l'interview et la présentation radiophonique, et sur les divers outils de bureautique. Toutes les ressources sont téléchargeables en fichiers compressés.
Ces ressources pourraient être intéressantes pour les radios communautaires et les journalistes sans formation théorique. Parlez-en autour de vous, à Baby surtout!
Pour aller aux ressources du Kit de Formation Multimédia

16:10 Publié dans Formations | Lien permanent | Commentaires (0)

06/08/2008

Concours "Jeunes professionnels des sciences"

Date limite - 15 août 2008
Ce concours est ouvert à tous les jeunes professionnels de 18 à 35 ans vivant en Afrique subsaharienne. Il vise non seulement à promouvoir l’excellence scientifique, mais aussi à faire connaître et récompenser les jeunes professionnels de talent qui oeuvrent dans un domaine de recherche novatrice, de développement technologique ou lié à l’activité agricole et veillent à ce que les résultats obtenus (connaissances, technologies et stratégies) contribuent à l’amélioration des performances agricoles dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Qui peut participer ?
Les jeunes ressortissants d’Afrique subsaharienne sont encouragés à participer à ce concours. La participation peut être individuelle ou de groupe. Les candidats devront démontrer leur aptitude à établir des partenariats efficaces et à combiner leurs compétences et/ou travailler avec leurs collègues et/ou au contact des communautés rurales. Chaque candidat devra, le cas échéant, faire clairement apparaître son rôle et sa contribution personnelle au sein du groupe.

Domaines de compétences
Les jeunes qui, au cours des cinq dernières années, ont entrepris une activité liée aux sciences, technologies et à l’innovation ayant un effet mesurable (potentiel ou prouvé) sur le développement de l’agriculture ou sur les moyens de subsistance des communautés rurales en Afrique, peuvent faire acte de candidature. Une préférence pourra être accordée aux candidats qui possèdent une expérience en matière de stratégies et instruments de
communication utilisés pour disséminer les résultats scientifiques, les technologies, les nouvelles connaissances ou approches.

Directives du concours
Les candidats devront soumettre un résumé analytique (1500 à 2000 mots) de deux pages (format A4) décrivant de façon détaillée le projet ST&I mené à bien, y compris les objectifs, la méthodologie, les résultats, les conclusions, la stratégie d’information et de communication et l’impact sur le développement agricole et/ou les moyens de subsistance des communautés rurales. Chaque soumission devra inclure les coordonnées complètes : nom, adresse postale, numéros de téléphone et de télécopie et adresse électronique. Les résumés analytiques devront être envoyés par courrier électronique à l’adresse info@atpsnet.org (et en copie à l’adresse laduke@atpsnet.org). Date limite de soumission le 15 août 2008. Les résumés reçus après cette date ne seront pas examinés.

Evaluation et annonce des gagnants
Les résumés analytiques seront évalués par un panel d’experts constitué de scientifiques et d’experts spécialisés dans le domaine du genre et des technologies de l’information et de la communication (TIC). Conformément aux directives du concours, les candidats sélectionnés seront priés de soumettre leurs propositions complètes (entre 4 et 6 pages) avant le 30 septembre 2008. Seuls les jeunes professionnels ayant envoyé leurs propositions complètes pour le 30 septembre 2008 au plus tard seront invités à participer à la Conférence ministérielle sur l’éducation supérieure qui se tiendra du 22 au 31 octobre 2008 à Lusaka (Zambie). Les gagnants seront annoncés lors de la présentation des prix à l’occasion du Forum ministériel.

Organisateurs
Le Centre technique de coopération agricole et rurale (ACP-UE), le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), le Forum régional universitaire pour le renforcement des capacités dans le domaine de l’agriculture (RUFORUM), le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et le Réseau africain d’études sur la politique de technologie (ATPS).

Source

14:15 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Concours "Femmes et Sciences"

Date limite: 15 Aout 2008
Ce concours vise à identifier et faire connaître les femmes scientifiques vivant en Afrique subsaharienne qui oeuvrent dans un domaine de recherche novatrice et veillent à ce que les résultats obtenus (connaissances, technologies et stratégies) contribuent à l’amélioration des performances agricoles dans ces pays. Il s’adresse aussi aux femmes qui contribuent à la reformulation et la diffusion des savoirs existants dans le but d’augmenter la productivité agricole et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales, ainsi qu’aux femmes scientifiques qui militent en faveur d’un changement politique en vue d’optimiser les avantages que procurent les avancées scientifiques et technologiques.

Qui peut participer ?
Les femmes scientifiques, chercheuses, éducatrices, agents de développement, agro-entrepreneurs et exploitantes agricoles d’Afrique subsaharienne sont encouragées à participer à ce concours. La participation peut être individuelle ou de groupe. Les candidates devront avoir une expérience confirmée soit dans la recherche, l’enseignement et/ou la diffusion des connaissances techniques et scientifiques (y compris les technologies et les stratégies) ; elles devront démontrer une aptitude à établir des partenariats efficaces et à travailler avec leurs collègues et/ou être en contact avec des communautés rurales, des responsables politiques, exploitants agricoles et autres agro-entrepreneurs.

Domaines de compétence
Peuvent faire acte de candidatures les femmes scientifiques qui, au cours des cinq dernières années, ont participé à des expériences pilotes et/ou à des projets ou programmes déjà existants ou en cours et ayant un effet mesurable (potentiel ou prouvé) sur le développement de l’agriculture et/ou sur les moyens de subsistance des communautés rurales en Afrique, notamment les exploitantes agricoles. Une préférence pourra être accordée aux candidates possédant une expérience en matière de stratégies tenant compte des spécificités du genre qui couvrent des aspects liés à la communication et la sensibilisation.

Directives du concours
Les candidates devront soumettre un résumé analytique (1500 à 2000 mots) de deux pages (format A4) décrivant de façon détaillée le projet ST&I mené à bien, y compris les objectifs, la méthodologie, les résultats, les conclusions, la stratégie d’information et de communication et l’impact sur le développement agricole et/ou les moyens de subsistance des communautés rurales. Chaque soumission devra inclure les coordonnées complètes : nom, adresse postale, numéros de téléphone et de télécopie et adresse électronique. Les résumés analytiques devront être envoyés par courrier électronique à l’adresse info@atpsnet.org (avec copie à l’adresse laduke@atpsnet.org). Date limite de soumission le 15 août 2008. Les dossiers reçus après cette date ne seront pas examinés.

Evaluation et proclammation des résultats
Les résumés analytiques seront évalués par un panel constitué de scientifiques et d’experts spécialisés dans le domaine du genre et des technologies de l’information et de la communication (TIC). Conformément aux directives du concours, les candidates sélectionnées seront priées de soumettre leurs propositions complètes (entre 4 et 6 pages) avant le 30 septembre 2008. Seules les femmes scientifiques ayant envoyé leurs propositions complètes pour le 30 septembre 2008 au plus tard, et après approbation du panel, seront invitées à participer à la Conférence ministérielle sur l’éducation supérieure qui se tiendra du 22 au 31 octobre 2008 à Lusaka (Zambie). Les résultats seront proclamés lors de la présentation des prix à l’occasion du Forum ministériel.

Organisateurs
Le Centre technique de coopération agricole et rurale (ACP-UE), le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), le Forum régional universitaire pour le renforcement des capacités dans le domaine de l’agriculture (RUFORUM), le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et le Réseau africain d’études sur la politique de technologie (ATPS).

Source

14:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Visiteur pas comme les autres!

Il y a quelques jours déjà, le très célèbre Patrick Nguema Ndong était dans la cité capitale de Yaoundé où il a animé une conférence publique sur le thème : Esotérisme africain, spiritualité, magie noire et développement. Il a effectué plusieurs passages sur les antennes télévisées de la Crtv (chaîne nationale du Cameroun), a été invité à l’émission radiophonique «Au coeur de la nuit» de la chaine, et a accordé plusieurs interviews aux journaux de la place.

Pour ceux qui ne le sauraient peut être pas Patrick Nguema Ndong est métis d’une mère française et d’un père gabonais. Il est titulaire d’un master en littérature comparée et études religieuses d’une université des Etats-Unis. C’est lui le célèbre animateur de l’émission ésotérique Triangle sur les ondes de la radio Africa N°1 qui est la continuité de sa première émission Mythes et mystères créée en octobre 1984.
Il reconnaît qu’il est un sorcier et adepte de Mamy watta. C’est son grand père paternel (féticheur), qui l’aurait initié en soufflant simplement sur sa tête alors qu’il avait 13 ans. Il reconnaît avoir des pouvoirs mystiques, être capable de détecter les intentions d’une personne à son égard, par le biais de ses esprits, et affirme que celui qui s’attaque à lui est un homme mort. Pour lui les génies sont juste des copains à qui il peut demander des services mais il reconnaît que ces esprits ne font rien pour rien et que celui qui utilise des esprits pour s’enrichir raccourcit sa vie, car en échange de l’argent les esprits prennent des années de vie de ceux qui les sollicitent. Patrick Nguema Ndong n’adore pas les génies, pour lui ce sont juste des copains à qui il peut demander des services.

A Yaoundé, plusieurs ont effectué le déplacement pour voir, entendre, avoir une consultation ou acheter les livres écrits et présentés par le célèbre animateur. Cependant grande a été leur surprise de constater que l’entrée à la conférence était payante (3000FCFA), fait qui n’avait été signalé nulle part par les promoteurs de la rencontre. Qu’à cela ne tienne, les foules étaient nombreuses aux rendez vous et certains se sont même offerts le privilège d’avoir un tête à tête privé avec le spécialiste à son hôtel pour la somme de 15 000FCFA.
Patrick Nguema Ndong a présenté son dernier livre Mamiwatta qui donne des techniques pour comprendre cet esprit de l’eau. Il avait déjà écrit un livre intitulé Rêves de serpent sorti en 2005 et a promis d’en écrire plusieurs autres.

Une chose est sure, son passage qui n’est pas du tout passé inaperçu n’a laissé personne indifférent ici, qu’il s’agisse de ses fans ou de ses détracteurs. La radio chrétienne de Yaoundé, Radio Bonne Nouvelle n’a cessé de condamner "l’évènement", des pasteurs ont pris l’initiative de demander au préfet d’interdire la venue du ‘sorcier blanc’ dans la ville de Bafoussam dans l’ouest du pays, quant d’autres se demandaient si le corps du Christ était conscient de ce qu’impliquait ce déroulement de tapis rouge devant une personnalité comme Patrick Nguema Ndong au cameroun.

Quelques liens en relation avec l’évènement sur le net ici, ici, encore ici et !

01/08/2008

Plateforme de Formation Libre

Open Training Platform
L’Open Traning Platform (OPT) de l’UNESCO, est une plateforme proposant des formations utilisant les TIC afin de renforcer les capacités locales et de stimuler le développement. La formation y est libre et gratuite et regroupe des ressources de plus de 600 organisations de développement dont les agences de nations unies, dans vingt-et-un domaines clés, tels que l’agriculture, la création d’entreprise, l’emploi, les médias, les TIC, la santé, le VIH/sida, l’environnement, les compétences fondamentales, le développement communautaire, les questions sexospécifiques, etc.
Pour l’heure la plupart des ressources disponibles le sont en anglais. La version française, destinée à l’Afrique francophone, était prévue pour le mois de juin. Pour visiter les ressources cliquer ici et pour s’inscrire cliquer ici.