topblog Ivoire blogs

06/08/2008

Concours "Femmes et Sciences"

Date limite: 15 Aout 2008
Ce concours vise à identifier et faire connaître les femmes scientifiques vivant en Afrique subsaharienne qui oeuvrent dans un domaine de recherche novatrice et veillent à ce que les résultats obtenus (connaissances, technologies et stratégies) contribuent à l’amélioration des performances agricoles dans ces pays. Il s’adresse aussi aux femmes qui contribuent à la reformulation et la diffusion des savoirs existants dans le but d’augmenter la productivité agricole et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales, ainsi qu’aux femmes scientifiques qui militent en faveur d’un changement politique en vue d’optimiser les avantages que procurent les avancées scientifiques et technologiques.

Qui peut participer ?
Les femmes scientifiques, chercheuses, éducatrices, agents de développement, agro-entrepreneurs et exploitantes agricoles d’Afrique subsaharienne sont encouragées à participer à ce concours. La participation peut être individuelle ou de groupe. Les candidates devront avoir une expérience confirmée soit dans la recherche, l’enseignement et/ou la diffusion des connaissances techniques et scientifiques (y compris les technologies et les stratégies) ; elles devront démontrer une aptitude à établir des partenariats efficaces et à travailler avec leurs collègues et/ou être en contact avec des communautés rurales, des responsables politiques, exploitants agricoles et autres agro-entrepreneurs.

Domaines de compétence
Peuvent faire acte de candidatures les femmes scientifiques qui, au cours des cinq dernières années, ont participé à des expériences pilotes et/ou à des projets ou programmes déjà existants ou en cours et ayant un effet mesurable (potentiel ou prouvé) sur le développement de l’agriculture et/ou sur les moyens de subsistance des communautés rurales en Afrique, notamment les exploitantes agricoles. Une préférence pourra être accordée aux candidates possédant une expérience en matière de stratégies tenant compte des spécificités du genre qui couvrent des aspects liés à la communication et la sensibilisation.

Directives du concours
Les candidates devront soumettre un résumé analytique (1500 à 2000 mots) de deux pages (format A4) décrivant de façon détaillée le projet ST&I mené à bien, y compris les objectifs, la méthodologie, les résultats, les conclusions, la stratégie d’information et de communication et l’impact sur le développement agricole et/ou les moyens de subsistance des communautés rurales. Chaque soumission devra inclure les coordonnées complètes : nom, adresse postale, numéros de téléphone et de télécopie et adresse électronique. Les résumés analytiques devront être envoyés par courrier électronique à l’adresse info@atpsnet.org (avec copie à l’adresse laduke@atpsnet.org). Date limite de soumission le 15 août 2008. Les dossiers reçus après cette date ne seront pas examinés.

Evaluation et proclammation des résultats
Les résumés analytiques seront évalués par un panel constitué de scientifiques et d’experts spécialisés dans le domaine du genre et des technologies de l’information et de la communication (TIC). Conformément aux directives du concours, les candidates sélectionnées seront priées de soumettre leurs propositions complètes (entre 4 et 6 pages) avant le 30 septembre 2008. Seules les femmes scientifiques ayant envoyé leurs propositions complètes pour le 30 septembre 2008 au plus tard, et après approbation du panel, seront invitées à participer à la Conférence ministérielle sur l’éducation supérieure qui se tiendra du 22 au 31 octobre 2008 à Lusaka (Zambie). Les résultats seront proclamés lors de la présentation des prix à l’occasion du Forum ministériel.

Organisateurs
Le Centre technique de coopération agricole et rurale (ACP-UE), le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), le Forum régional universitaire pour le renforcement des capacités dans le domaine de l’agriculture (RUFORUM), le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et le Réseau africain d’études sur la politique de technologie (ATPS).

Source

14:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.